L'histoire

Martim Afonso de Souza


"Autant que je reçois ma lettre de pouvoir, je sais que je l'envoie à Martim Afonso de Souza d'après mes conseils de capitaine général de la flotte que j'envoie au Brésil et donc de toutes les terres qu'il trouve et découvre (...) aux capitaines de ladite armada, et aux nobles, chevaliers, écuyers, gens d'armes, pilotes, maîtres, marins et à toutes les autres personnes qu'il y a à dit Martim Afonso de Souza pour le capitaine de ladite armada et atterrit et lui obéit en tout et pour tout ce que vous leur envoyez. "

Cette lettre a été envoyée par le roi du Portugal, Dom João 3o, le 20 novembre 1530, accordant compétence à Martim Afonso de Souza sur tous les membres de son armada et tous les habitants du Brésil.

Martim Afonso de Souza appartenait à une famille noble. Vivant à la cour, il fut nommé page du duc de Bragance et, plus tard, de l'enfant Dom João, futur roi du Portugal. En 1521, il se rend en Castille, accompagnant la cour de Dona Leonor, veuve du roi Dom Manuel.

À Salamanque, Martim Afonso a épousé Dona Ana Pimentel, une noble de Castille.

Après que Dom João 3e est monté sur le trône, Martim Afonso de Souza a été commandé par la première expédition colonisatrice du territoire brésilien. Le 3 décembre 1530, l'expédition de Martim Afonso de Souza part pour le Brésil. Au total, 400 hommes sont montés à bord de cinq navires dans le but de promouvoir la défense, la reconnaissance et l'exploration des côtes brésiliennes.

Le 30 avril 1531, Martim Afonso de Souza, après avoir laissé quelques hommes sur la côte de Pernambuco, a navigué vers la baie de Guanabara et s'est dirigé vers Rio da Prata. Il remonta la côte brésilienne et atterrit à São Vicente.

Le 22 janvier 1532, Saint Vincent devient officiellement le premier village fondé dans la colonie. Plus tard, lorsque le territoire brésilien a été divisé en capitaineries héréditaires, Martim Afonso de Souza a reçu la capitainerie de São Vicente et Rio de Janeiro.

Martim Afonso de Souza est rentré au Portugal en 1533. L'année suivante, il a été nommé capitaine en chef de la mer des Indes pour défendre les usines portugaises contre les attaques privées et les occupations étrangères. Il a dirigé avec succès plusieurs opérations militaires, dont l'expulsion du rajah Calicute et l'occupation de l'île de Repelina.
En 1542, Martim Afonso de Souza est nommé vice-roi des Indes. Il est probablement rentré au Portugal en 1545. Selon certains historiens, il a siégé au Conseil d'État, mais, selon d'autres, il s'est éloigné de la vie publique sous l'inculpation d'enrichissement illicite.

Martim Afonso de Souza est décédé à Lisbonne en 1571 et a été enterré au couvent de São Francisco. Son fils - Pero Lopes de Souza - a été désigné par héritage capitaine de Saint-Vincent.

Vidéo: Martin Afonso de Souza e o início da colonização efetiva. (Juillet 2020).